Ateliers de la tranquillité publique : nous y étions !

Voici le compte-rendu de la réunion qui s’est tenue le 23 octobre  sous la présidence du maire de Saint Mandé, en présence du sous-préfet de Nogent-sur-Marne, des représentants de la police nationale du 12 ème et Vincennes et de la police municipale, d’élus dont Geneviève Touati et Philippe Leray.

 Saint-Mandé a conclu pour la deuxième fois un Contrat Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance avec l’Etat (CLSPD).

Selon le sous-préfet, « on construit la sécurité : le maire fait prévention, l’Etat fait répression ». Il faut que les forces vives (les habitants, la police nationale et municipale et la mairie) soient unies. Les associations, les commerces et les entreprises sont concernés.  « Une méthode plus forte » est utilisée pour régler les problèmes de la Chaussée de l’étang : présence ponctuelle de CRS, patrouilles plus nombreuses, contrôles d’identité.

Trois ateliers thématiques  sont mis en place en déclinaison du  CLSPD. Ils seront animés  par trois conseillers municipaux.

L’objectif de l’atelier sur la tranquillité publique (n°3) est de poser un diagnostic sur les problèmes de tranquillité publique  et de définir un « schéma local de tranquillité publique ».

Les objectifs de l’atelier sur la prévention des violences faites aux femmes, des violences intra-familiales et l’aide aux victimes (n°2) visent le recensement des actions et dispositifs existants, la mise en œuvre d’un protocole d’accueil et d’orientation des victimes et les actions de prévention et d’information.

Les objectifs de l’atelier sur les jeunes exposés à la délinquance (n°1) sont la réalisation d’un état des lieux, la centralisation des éléments de repérage des jeunes susceptibles de bénéficier d’un dispositif  particulier et les actions de prévention et d’information. Quels moyens mettre en œuvre pour assurer la tranquillité publique ? S’appuyant sur les incivilités des jeunes, le sous-préfet indique qu’un travail est fait avec le concours de l’Education nationale et de la police. Le sous-préfet a proposé de cosigner les lettres que le maire envoie systématiquement aux parents dont les enfants commettent des infractions, pour appuyer son autorité.

Les problèmes liés à la montée du communautarisme,et qui ont été à l’origine des graves incidents survenus en septembre, ont été évoqués.

Ont été signalés comme nuisances :  les problèmes de voisinage rencontrés par les habitants de la cité Pasteur, le bruit occasionné la nuit dans un fast food de l’avenue de Gaulle, la prostitution sur le boulevard de la Guyane qui s’étend et la présence de voitures suspectes dans lesquelles des individus trafiquent (vente de drogues).

On regrettera qu’une publicité plus large n’ait pas été faite sur cette réunion. Nous serons vigilants sur les conclusions et les propositions des travaux en ateliers et sur l’existence de moyens mis à disposition pour un plan de sécurité et de prévention de la délinquance juste, raisonnable et non discriminant.

Les ateliers sont ouverts à tous. Des élus et des militants PS y participeront, rejoignez les ! Les ateliers se dérouleront à la mairie à partir de 19h30 . Les inscriptions peuvent être  faites par mail : secrétariat-pm@mairie-saint-mande.fr

Atelier 1  (jeunes exposés à la délinquance) : mercredi 12 novembre et lundi 17 novembre, 19h30, salle des mariages

Atelier 2  (prévention des violences)  : mardi 4 novembre et mardi 18 novembre , 19h30, salle des fêtes et salle des mariages

Atelier 3 (tranquillité publique) : mardi 4 novembre et jeudi 20 novembre,19h30, salle des mariages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *