Billet d’humeur : La mobilité durable ne peut se réduire à la promotion du « green business »

Un petit mot sur le Salon « déplacements durables  » du 30 mai 2015 à Saint-Mandé.

Il s’agit d’une de mes marottes, donc j’y suis allé ce matin.

Comme je l’avais redouté, et comme le laissait deviner l’affiche, il s’agissait d’une vaste plaisanterie, à visée uniquement strictement promotionnelle, pour exposer les derniers véhicules électriques des grands constructeurs automobiles, agrémentés de stands de Blablacar, et de QPark, notre bien aimé délégataire au stationnement (qui bénéficie déjà d’une affiche de 3 x 4 m affichée sur les grilles du collège Notre-Dame (!).

J’ai oublié de mentionner l’existence d’un petit panneau « Saint Mandé aime le covoiturage » sur le stand de Blablacar : voilà pour l’implication de la ville dans la mobilité durable. Un panneau et le tour est joué.

Après avoir vu, la veille, les très grandes affiches de promotion pour le nouveau programme immobilier posées sur le trottoir, à l’entrée de la bouche de métro, cela fait trop pour moi.

Après aussi, entre autres, l’exposition, il y a quelques mois, avenue Victor Hugo, ou devant le fleuriste La Florangerie, d’automobiles sur le trottoir afin de faire de la publicité pour le garage Renault du coin, je trouve que la marchandisation de notre espace public à des fins publicitaires commence à dépasser les bornes.

La mobilité durable, dont la philosophie initiale ne peut se réduire à la promotion du « green business » comme je l’ai vu ce matin, mérite beaucoup mieux que cela.

M Lesage

Un commentaire

  1. Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo ! Virginie Brossard LETUDIANT.FR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *