C’est bien la politique menée depuis 18 mois qui rend impuissant le gouvernement à faire face à la crise

Alors que le budget n’est pas encore voté, les prévisions sur lesquelles ils reposent sont déjà caduques.

En effet, la ministre de l’Économie vient de revoir à la baisse les prévisions de croissance pour 2009, dans une fourchette comprise entre 0,2% et 0,5% au lieu de 1% prévu auparavant. Les prévisions pour 2010 ont également été rabaissées, à 2% au lieu de 2,5%.

Le gouvernement fait porter sur la crise financière l’explication du recul de la croissance. Pourtant, c’est bien la politique menée depuis 18 mois qui rend impuissant le gouvernement à faire face à la crise.

La France connaît une phase de grandes difficultés économiques qui va se poursuivre en 2009 et 2010. Face à cette situation, il est nécessaire d’adopter des mesures de soutien à l’activité et au pouvoir d’achat. Le gouvernement au contraire, propose un budget de rigueur, marqué par le recul des crédits aux ministères de l’emploi, du logement, et aux collectivités locales, au détriment de l’investissement.

Le Parti socialiste dénonce la politique économique menée par le gouvernement et le projet de budget pour 2009, qui va accentuer la crise au lieu de soutenir l’activité, et demande à contrario la mise en place d’une politique de soutien à l’investissement et au pouvoir d’achat.

Communiqué de Michel SAPIN,
Secrétaire national à l’Économie

—————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *