La profession de foi de la gauche unie pour le deuxième tour

Sur la photo: tractage en commun avec les Verts de Saint-Mandé (ici Brigitte Arthur), à l’occasion du second tour des élections régionales.

« Le 14 mars, vous avez adressé un signal fort en choisissant majoritairement les projets qui défendent la justice sociale, l’emploi, les transports et la qualité de la vie. Vous avez aussi clairement sanctionné la politique conduite par Nicolas Sarkozy.
Avec toutes les forces de gauche, avec Europe Ecologie, j’ai entendu le souhait d’un nouveau projet de société pour une Ile-de-France plus solidaire, plus forte, plus ouverte et plus écologique. Nous partageons la volonté de replacer l’humain au coeur du développement de la métropole francilienne, de faire primer les valeurs de la coopération sur celles de la concurrence, de combattre les inégalités sociales, territoriales et environnementales.
Conscients de la nécessité de traiter, avec la même détermination, justice sociale, impératif écologique et ambition économique, nous souhaitons édifier un projet partagé qui protège les Franciliennes et les Franciliens, garantit le rayonnement de l’Ile-de-France et répond aux enjeux de lutte contre le dérèglement climatique. Telle est notre ambition pour l’Ile-de-France.
Le gouvernement fait planer des menaces sur les compétences des régions et sur leurs ressources. Son projet de loi sur le Grand Paris, autoritaire et technocratique, divise les territoires.
Nous souhaitons, au contraire, réconcilier et rassembler les Franciliennes et les Franciliens. Nous nous engageons :
-à apporter des réponses immédiates à vos problèmes quotidiens : emploi, logement, transports, inégalités sociales et territoriales, santé et environnement.
-à vous associer plus étroitement aux décisions, en donnant à chacune et à chacun les moyens d’exercer sa citoyenneté et en luttant pour l’égalité et contre toutes les formes de discrimination.
-à faire jouer à la région son rôle d’impulsion et de partenariat auprès des autres régions, des collectivités locales franciliennes, des acteurs socio-économiques et des associations.
Ensemble, nous prenons dès aujourd’hui 10 engagements pour construire un bouclier social et préparer la conversion écologique de l’Ile-de-France :
1. Nous accélèrerons la révolution entamée dans les transports et moderniserons tous les RER, construirons la rocade Arc Express et créerons de nouvelles lignes de tramways. Par ailleurs, et après étude, dans le cadre du plan de mobilisation des transports publics franciliens, une tarification unique du Pass Navigo sera mise en oeuvre à mi-mandat. Elle permettra de développer en même temps que la modernisation et l’extension du réseau, le sentiment de solidarité et d’appartenance régionale.
2. Nous consacrerons un milliard d’euros au logement ; nous financerons l’isolation thermique et phonique de 200 000 logements pour lutter contre la précarité énergétique.
3. Nous mettrons en oeuvre un pacte pour les « maires bâtisseurs » afin d’atteindre l’objectif de 30 % de logements sociaux dans chaque commune.
4. Nous réunirons des « Etats généraux de la conversion écologique et sociale » de l’économie francilienne, qui aboutiront à des contrats de conversion par filière.
5. Nous amplifierons notre action en faveur des PME pour les aider à investir et à innover. Nous participerons au capital des entreprises en développement ou en difficulté de notre région pour préserver l’emploi des Franciliens et aider à la création de nouveaux emplois.
6. Nous créerons un fonds régional de soutien à l’emploi pour former 100 000 demandeurs d’emploi par an et accompagner 50 000 salariés menacés de licenciement ou licenciés économiques.
7. Nous soutiendrons la nécessaire mutation de l’agriculture intensive, développerons l’agriculture de proximité et atteindrons 20 % d’agriculture bio en 2020.
8. Nous consacrerons un milliard d’euros à la santé publique, notamment en rénovant les urgences hospitalières et en assurant l’installation de jeunes professionnels de la santé dans nos quartiers.
9. Nous mettrons en oeuvre un parcours autonomie pour les jeunes qui prendra en compte leur mutuelle santé et une caution solidaire pour le logement.
10. Nous refuserons toute collaboration avec les banques qui travaillent directement ou par filiales interposées dans les paradis fiscaux. »
Jean-Paul Huchon, avec le soutien de Cécile Duflot et Pierre Laurent

Pour rappel, le grand meeting de rassemblement et de mobilisation a lieu demain jeudi 18 mars à 19h au Zénith de Paris (211 avenue Jean Jaurès – 75019 Paris). Soyons nombreux pour soutenir la liste de la gauche unie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *