Le débat souhaité par Ségolène Royal avec François Bayrou aura lieu

François Bayrou a répondu favorablement à la proposition de Ségolène Royal d’un « dialogue ouvert et public » sur les « valeurs » pour rechercher des « convergences ».

La proposition de Ségolène Royal était formulée en ces termes :

« Chacun doit prendre ses responsabilités pour savoir quelle France nous allons construire. Aujourd’hui je prends les miennes et je me déclare disponible pour parler de l’avenir de la France avec tous ceux qui pendant toute cette campagne ont souhaité le changement et la rénovation politique.Pour faire gagner la France il faut demander une autre dimension à notre rassemblement« .Ségolène Royal a souhaité « un débat ouvert sur les idées pour construire des convergences autour d’une volonté de rénovation sans arrière-pensée et sans a priori.

La France a tout à gagner à l’ouverture des idées pour sortir des blocages d’un système dépassé. C’est pourquoi je propose un dialogue public sur la base du pacte présidentiel portant sur la rénovation de la République, l’Etat impartial, le refus des tensions dans les villes et les quartiers, l’appel au peuple francais pour la relance de l’Europe, les priorités éducative et écologique« .
Ségolène Royal a préconisé « un débat public, en toute clarté, en toute transparence et devant tout le monde. Si François Bayrou souhaite cette main tendue et ce dialogue autour du pacte présidentiel. J’attends une réponse. A M. Bayrou de dire s’il souhaite ce débat« .

Cet après-midi, à l’occasion de sa conférence de presse, François Bayrou a accepté ce débat. Se refusant à donner des consignes de vote à ses électeurs, Monsieur Bayrou n’a cependant pas exclu de dire publiquement quel sera son vote le 6 mai. S’il a affirmé déjà savoir pour qui il ne voterait pas, il attend l’issue du débat avec Ségolène Royal pour se prononcer.

Sans vouloir gommer artificiellement des différences de fond, nous pouvons d’ores et déjà souligner les points de convergence entre les idées qu’a défendues Monsieur Bayrou lors de la campagne du premier tour et le pacte présidentiel de Ségolène Royal : la réforme des institutions et de l’exercice du pouvoir, la priorité à l’éducation, la relance de l’Europe par référendum ou encore le souci environnemental.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *