Perles de la communication municipale

La période des voeux réserve traditionnellement quelques beaux exemples de langue de bois. Cette année, une mention particulière doit être décernée au maire UMP de Saint-Mandé, qui termine son message par une formule déjà culte: « adapter son avenir pour dominer son destin ». Sur le plan visuel, les lecteurs assidus du bulletin municipal (indisponible depuis plusieurs semaines sur le nouveau site Internet de la mairie) auront noté le retour en force du macaron de l’inénarrable « Marianne d’or de l’environnement », qui figure en bonne place dans le rétro de l’année écoulée (BMO n° 159, décembre 2009, p. 5) mais aussi en première page du guide municipal officiel 2010. Notre commune n’est décidément pas en manque de récompenses ces derniers temps, comme en témoigne le tout récent prix « Territoria d’or de l’environnement » (BMO n° 159, p. 16-17), parrainé (lui aussi) par la toujours très philanthropique entreprise GDF-Suez. Cette distinction vient saluer les efforts de la municipalité en faveur d’une « meilleure gestion des déchets des corbeilles urbaines de propreté et des mégots de cigarettes » grâce à la mise en place des poubelles Big Belly et des nouveaux cendriers urbains. Les esprits chagrins regretteront bien sûr l’absence de toute évaluation sérieuse de l’impact environnemental de ces deux dispositifs dans le document officiel d’accompagnement du prix. Ce texte, très bref, reconnaît d’ailleurs que les cendriers urbains, acquis pour 15 000 euros par la ville et inaugurés en octobre dernier, sont trop récents pour qu’il soit possible de tirer le moindre enseignement de leur installation. Mais le Père Noël, il est vrai, n’est pas réputé pour sa rigueur scientifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *