Encore une attaque sociale… suscitée

Le gouvernement s’attaque aux soins des personnes âgées et des malades gravement atteints.

Les franchises médicales imposées le 1er janvier dernier étaient bien un préambule au démantèlement de notre système de santé, comme le Parti socialiste l’a dit à maintes reprises. Aujourd’hui, les mesures de déremboursement annoncées par le directeur de l’UNCAM dans la perspective du projet de financement de la Sécurité sociale 2009, s’attaquent directement au principe de solidarité.

« Le plan d’économies » vise, en effet, les Affections de Longue Durée, (ALD) c’est-à-dire les malades gravement atteints et les personnes âgées.

Le gouvernement veut réduire le nombre de maladies prises en charge à 100%, comme l’hypertension artérielle ou certaines formes de diabètes. Il ne souhaite rembourser qu’à 35% les médicaments à vignettes bleues pour les malades en ALD.

Les patients directement ou à travers leurs mutuelles paieront ainsi pour des soins jusqu’ici totalement remboursés. La gravité d’une maladie n’est plus un critère de prise en charge totale des soins.

Cette annonce met en cause l’égalité devant la santé, la politique de santé publique, et va réduire encore le pouvoir d’achat des plus fragiles.

Nous sommes dans une logique de déremboursements massifs qui déstabilise délibérément notre système d’assurance maladie solidaire. Nous changeons de système de santé.

Communiqué de Pascal TERRASSE,
Secrétaire national à la Santé,
et de Claude PIGEMENT, Responsable national à la Santé

Voir à ce sujet les réactions du docteur Lehmann au JT de 13h00 sur France 2 hier (pas plus de 4 minutes à écouter) :

http://jt.france2.fr/13h/

Eh bien sûr combien avons-nous connu d’annonces ensuite démenties pour réapparaître légèrement modifiées…

Martial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *