Inquiétude des organisations et associations de retraités et de personnes âgées

Le Parti socialiste a reçu, ce lundi, l’ensemble des organisations et associations de retraités et de personnes âgées. François HOLLANDE, Jean LE GARREC, Claude PIGEMENT et Luc BROUSSY ont en effet souhaité écouter attentivement toutes les organisations et associations, afin de poursuivre le dialogue avec elles.

Tous les participants ont tenu à exprimer leur profond mécontentement à propos de la baisse sensible et cumulée du pouvoir d’achat des retraités. Ils ont également manifesté leur crainte d’un retour en force de la pauvreté chez nombre de personnes âgées, réclamant notamment une vraie revalorisation du minimum vieillesse.

Les organisations présentes ont par ailleurs indiqué leurs inquiétudes face aux franchises médicales et à l’inflation des déremboursements qui tendent à remettre en cause les principes de la protection sociale solidaire. Elles ont en outre réaffirmé leur souci de préserver et d’améliorer la prise en charge de la perte d’autonomie, dans un cadre de solidarité nationale.

Ces organisations et le PS sont convenus du principe d’une rencontre régulière dans l’avenir, de manière à échanger et à travailler ensemble.

Communiqué du Parti socialiste

Propos de Martial :

Quand nous avons un gouvernement qui, par ses actions, prouve qu’il se soucie plus de répondre à l’attente des puissants au détriment des plus démunis, négligeant la simple notion de solidarité, on comprend le désarroi de nos anciens.

De plus en plus, les français qui ont choisi ce président se sentent trompés. Les promesses ne sont pas tenues, la compétence n’est pas au rendez-vous, la France fait rire à l’étranger.

Le plus triste est que ses amis de la droite approuvent même ces débordements de langage en voulant faire croire que c’est celui des français… Je suis désolé, mais ce n’est pas le mien ni celui de mes proches et mon entourage est plus près du peuple* voire le petit peuple que de celui du chef de l’état…

* « J’entends par peuple, la populace, qui n’a que ses bras pour vivre » Voltaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *