Les aléas du scrutin proportionnel

juin-2009

Le scrutin de dimanche va permettre de désigner les 13 représentants de la région Ile-de-France au Parlement européen. Les sièges sont attribués selon la méthode de la plus forte moyenne, un calcul mathématique qui rend cette répartition peu intuitive et assez incertaine. Il n’est pas à exclure que des listes ayant obtenu plus de 5 % n’envoient finalement aucun représentant francilien à Strasbourg, et il existe un risque réel que le Modem ou l’UMP puissent bénéficier du fractionnement des voix de gauche. Pour autant, il reste difficile de faire un pronostic en la matière. En Ile-de-France, le quotient électoral (*), qui assure d’obtenir au moins un élu, s’établit à 7,69 % des voix.

* Il résulte de la division du total par le nombre de sièges à pourvoir: 100/13 = 7,69

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *