Meeting du Cirque d’Hiver

Le grand meeting de la campagne pour les élections européennes dans la région Ile-de-France aura lieu ce mercredi 13 mai à partir de 19h au Cirque d’Hiver à Paris (10, rue Amelot dans le 11e arrondissement; métro Filles du Calvaire ou Oberkampf). Seront présents: Martine Aubry, Bertrand Delanoë, Harlem Désir, Jean-Paul Huchon, Antonio Costa (maire de Lisbonne), Pervenche Béres, Benoît Hamon, Monique Saliou, Alain Richard et les candidats de la liste Ile-de-France. Pour ceux qui ne pourraient se déplacer, le meeting sera entièrement diffusé en vidéo et en direct sur le site de campagne du PS.
Autre actualité cette semaine, les deux ans de l’élection de Nicolas Sarkozy. L’éditorial du dernier Hebdo des socialistes, signé par Benoît Hamon, résume bien la situation:

Deux ans, un échec sidérant

« Cela fait deux ans que Nicolas Sarkozy est président de la République. On pourrait s’arrêter sur son style et sa méthode. Les critiques seraient abondantes. Mais l’essentiel est ailleurs. Derrière la communication tous azimuts se cache un échec sidérant.
Échec sur le pouvoir d’achat, échec sur l’emploi, échec sur la sécurité. Pas besoin d’être antisarkozyste pour constater froidement que les deux premières années de la politique du nouveau locataire de l’Élysée sont marquées par l’échec et le mensonge.
C’est l’absence de résultats qui frappe. Et pour un président qui voulait réhabiliter les notions de mérite et de responsabilité, observons que le bienheureux s’abstient d’appliquer à lui-même les principes qu’il veut imposer à tous les autres.
La crise financière a sans doute incliné davantage la pente. Mais la France était entrée en crise avant même que ne résonnent les premiers échos du krach des « subprimes » dont Nicolas Sarkozy vantait encore les mérites, il y a deux ans, lors de sa campagne présidentielle.
Les politiques néolibérales, conservatrices et autoritaires mises en oeuvre par Nicolas Sarkozy ont provoqué un recul sans précédent de la qualité de la vie et de la confiance en l’avenir en France. Les inégalités ont progressé comme jamais. La précarité et la pauvreté aussi. Les services publics disparaissent. Les droits individuels et collectifs reculent. La violence se diffuse. Il fait aujourd’hui objectivement moins bon vivre en France. Et cela, les Français le doivent d’abord à la politique de Sarkozy et à son incroyable vanité dans l’échec.
La France se mure par le recul des libertés. La France se divise par la perte des solidarités. La France se perd dans les atteintes répétées à la laïcité. La France mérite mieux. Bien mieux. Aux socialistes, à nous, la responsabilité de faire du 7 juin prochain une étape de la reconquête! »

Signalons enfin un article paru récemment dans Libération (28 avril 2009), qui présente le rapport d’activité 2008 de la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS). Ce dernier livre entre autres une étude sévère et détaillée sur certaines pratiques des forces de sécurité en présence de mineurs, qu’ils soient témoins, suspects, détenus, simples manifestants ou «victimes collatérales» de l’interpellation de leurs parents mis en cause ou sans papiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *