Merci M. Delanoë!

La mise en service des stations vélib’ à Saint-Mandé mérite que nous tirions ici un grand coup de chapeau au maire de Paris et à sa majorité municipale, qui ont su faire de ce pari risqué, lancé en 2007, un succès de première importance. L’engouement populaire pour ce nouveau moyen de transport a été massif et immédiat, au point de bien vite balayer le scepticisme de certaines municipalités de la petite couronne lorsqu’est venu le moment de son extension au-delà du périphérique. En venant fluidifier les déplacements de proximité, les cinq bornes installées à Saint-Mandé devraient pour leur part contribuer efficacement au désenclavement d’un territoire par ailleurs assez mal desservi. Cette réalisation démontre au passage qu’il est plus que jamais nécessaire de raisonner à l’échelle de l’agglomération, en dépassant les limites souvent peu pertinentes de tel ou tel petit fief communal. Merci donc au volontarisme politique de la gauche parisienne, sans laquelle jamais les Saint-Mandéens n’auraient eu accès à un système performant de vélos en libre service!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *