Non à la directive de la honte !

Des hommes, des femmes n’ayant commis aucun crime sont privés de liberté dans des conditions indignes !

Il suffit d’avoir voulu fuir la pauvreté ou la guerre; d’avoir voulu offrir un avenir à ses enfants.

Il suffit d’avoir voulu retrouver un mari, une femme, des enfants, établis en France.

Il suffit, d’avoir cru pouvoir vivre heureux avec son conjoint français, ses enfants français !

Il suffit souvent de ne pas avoir su faire la bonne démarche au bon moment.

Voilà comment on peut se retrouver en « centre de rétention administrative » comme ceux situés à Vincennes, ce sont de véritables prisons !

Aujourd’hui cette rétention ne peut excéder, en France, 32 jours ; or un projet de directive européenne soumis le 20 mai au parlement européen permettrait entre autres des rétentions jusqu’à 18 mois ! 18 mois en centres semblables à des prisons pour des hommes et femmes n’ayant commis aucun crime, avec des casiers judiciaires vierges !

Ce projet, dans la continuité des politiques européennes sur l’immigration axées uniquement sur les volets sécuritaire et répressif, officialise la disparition des principes fondamentaux des personnes. S’il est adopté ce texte permettrait :

  • L’enfermement des étrangers pouvant atteindre 18 mois pour le seul fait d’avoir franchi des frontières et de vouloir vivre en Europe.
  • La détention des mineurs, au mépris du respect de l’intérêt supérieur de l’enfant.
  • L’interdiction pour les étrangers expulsés de revenir en Europe pendant 5 ans, ce qui revient à criminaliser et à exclure ces personnes.

De nombreuses associations européennes organisent un rassemblement à Bruxelles contre cette directive.

Rassemblement européen contre la directive de la honte
Mercredi 7 mai 2008, 12h30

place Schuman à Bruxelles

Pour en savoir plus : http://www.directivedelahonte.org/

Propos de Martial :

Pour celles et ceux qui ne se sentent pas concernés, je rappelle qu’on parle d’êtres humains qui souffrent de la situation déplorable de notre Monde ; situation qui au lieu de s’améliorer se dégrade jour après jour et nous, issus de pays développés, sommes responsables de cette situation !

Encore aujourd’hui pour notre bien être (d’ailleurs une minorité d’entre nous maintenant…), nous continuons à pousser les pays sous-développés vers la misère (voir les émeutes liées à l’augmentation des produits de premières nécessités… pour vivre).

1 milliard d’habitants vivent dans les pays riches (d’ailleurs même dans ces pays il y a de plus en plus de pauvres…), plus de 5 milliards d’humains vivent dans les pays pauvres (demain ils seront 6 milliards) ; croyons nous sincèrement que nous pourrons toujours fermer les yeux devant cette situation. Pouvons nous encore croire que des frontières tracées sur une mappemonde permettront indéfiniment d’ignorer ce qui se passe ailleurs.

Je suis peut être pessimiste, mais je crois qu’il est vraiment temps que nous, nos gouvernants, nos élus prenions conscience de la nécessité évidente de s’investir totalement dans un développement humain (et non seulement économique) de ces pays « dits » pauvres. Il est vraiment temps de gérer une véritable solidarité d’entraide et non de répression envers ceux qui fuient déjà la misère, la mort , en franchissant les frontières européennes. Il est vraiment temps de développer la notion de partage des richesses du monde, de nos richesses envers ceux qui en ont le moins…

—————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *