Pour que le dimanche ne soit jamais « comme un lundi »

Le groupe socialiste à l’Assemblée Nationale a lancé, lundi 8 décembre, une action d’envergure contre le projet de loi sur le travail dominical. D’après un sondage IFOP, seuls 23% des personnes qui travaillent le dimanche l’ont choisi (14% pour des raisons d’emploi du temps, 9% pour augmenter leurs revenus). Il s’agit pour tous les autres d’une contrainte, et les propos de Laurence Parisot, présidente du MEDEF, contre le « droit de refus » des salariés de travailler le dimanche sont des plus inquiétants quand au libre choix des personnes concernées. Si 29% des salariés du dimanche disent que cela leur « plaît » de travailler ce jour là, près de la moitié évoquent des « tensions » avec les enfants liées au travail dominical et 41% avec le conjoint.

Télécharger l’argumentaire du groupe socialiste à l’Assemblée nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *