Réactions à la visite de Nicolas Sarkozy en Afrique

Le Parti socialiste prend acte de la déclaration faite par Nicolas Sarkozy au Cap, de renégocier les accords de défense et de coopération militaire qui lient la France à plusieurs pays africains, tout en mettant fin à la pratique peu démocratique des clauses secrètes. Cette orientation faisait partie du projet socialiste en 2007.

Toutefois, on ne peut que s’interroger sur le crédit à accorder à ces déclarations. Début février 2008, l’intervention française en soutien du président tchadien n’a pas fait l’objet du moindre débat au Parlement, alors même que la légitimité d’Idriss DEBY est très limitée.

Le Parti socialiste jugera le président de la République sur ses actes et non pas seulement sur ses intentions et nous resterons à ce stade très vigilants. Il rappelle sa volonté que les accords de défense et de coopération militaires, ainsi que les opérations extérieures des armées françaises fassent l’objet d’un débat et d’un vote du Parlement.

Communiqué du secrétariat International

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *