UIMM, un scandale de plus ?

Tout semble indiquer que Denis Gautier-Sauvagnac a négocié avec l’UIMM une prime avantageuse comme contrepartie à son silence dans l’affaire du financement occulte de l’UIMM, dont il a été président pendant de nombreuses années. Le Parti socialiste ne peut accepter le fruit d’une telle négociation et demande au gouvernement d’annuler cet accord car à un moment où le gouvernement veut changer le droit des affaires à la demande du MEDEF, dont l’UIMM est membre, ce n’est pas acceptable d’avoir au sein même du MEDEF de telles transactions.

Communiqué de Stéphane LE FOLL
Sur le même sujet, dimanche, Laurent Fabius a exigé que soit « annulée » la prime de 1,5 million d’euros accordée par l’UIMM à son ancien président Denis Gautier-Sauvagnac. En cas d’impossibilité juridique, il a demandé que le gouvernement dépose « un texte de loi » dans ce sens.

Ce que je demande (…), c’est que des dispositions soient prises par le MEDEF, par l’IUMM, par l’administration gouvernementale, pour que cette prime absolument absurde qui aurait été donnée à M. Gautier-Sauvagnac soit annulée ».

Et « si, juridiquement, ce n’était pas aujourd’hui possible, eh bien que le gouvernement dépose un texte de loi que nous voterons, nous, pour annuler cette disposition ». « On ne peut pas dire ‘c’est un scandale’ et ne rien faire pour aller contre », a-t-il ajouté, jugeant qu' »il y a quelque chose de pourri dans cette situation invraisemblable.

Par ailleurs, Laurent Fabius a affirmé dimanche que la France s’est engagée auprès de ses partenaires européens à prendre, après les municipales, des mesures pour « combler les trous » budgétaires, qui entraîneront des augmentations d’impôts. (…)

Les ministres des Finances de la zone euro ont appelé le 11 février la France à respecter son engagement d’équilibrer ses comptes publics d’ici à 2010. La France doit « faire en sorte d’atteindre l’objectif en 2010 », avait souligné à Bruxelles le président du forum qui regroupe ces ministres (Eurogroupe), Jean-Claude Juncker.

« Vous savez que la France a été mise en accusation à cause de ses déficits. (…) La tonalité du débat qui a eu lieu c’est ‘Ecoutez, laissez-nous passer le cap des élections municipales, et ensuite nous prendrons des décisions’ », a déclaré Laurent Fabius. « Toute l’Europe attend que le gouvernement prenne une série de décisions qu’on cache aux Français ».

Extraits de l’intervention de Laurent Fabius au forum de Radio J.

Propos de Martial

D’un côté, comme sanction… une prime de 1,5 millions d’euros dans le milieu d’un certain patronat, d’un autre côté une rigueur budgétaire annoncée (presque) avec notamment une augmentation d’impôts. Quelles en seront les victimes certes les plus démunis dont les petits retraités, certes la classe dite moyenne qui régresse depuis des années ; mais aussi toutes ces petites et moyennes entreprises qui attendent que les français puissent, grâce à un pouvoir d’achat en augmentation, de nouveau consommer. Personnellement, je suis certain qu’une majorité des patrons des PME et PMI commence à ne plus supporter les outrances de certains « grands patrons », enfin je l’espère…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *