Revirement de M. Beaudouin sur la peine de mort

Le député-maire de Saint-Mandé, Patrick Beaudouin, est revenu aujourd’hui sur sa position en faveur du rétablissement de la peine de mort en France pour les auteurs d’actes de terrorisme. 

Nous ne pouvons évidemment que nous réjouir de ce revirement et nous féliciter de ce que notre circonscription n’aura pas à rougir lors du vote du Congrès qui se réunira prochainement à Versailles pour inscrire l’abolition de la peine de mort dans la Constitution.

Les explications que nous donne Monsieur Beaudouin ne nous satisfont pas pour autant. La proposition de loi qu’il avait signée en 2004 n’avait pas, écrit-il, « vocation à être examinée » et ne visait qu’à « appeler l’attention (du gouvernement) sur la nécessité d’adapter au plus vite la sanction pénale à l’encontre des actes terroristes, sans pour autant rétablir la peine de mort ». Bel exercice de langue de bois !

Doit-on douter du sérieux avec lequel notre député exerce son mandat, lui qui signe un texte qu’il n’a pas l’intention de voir appliqué ?

Ou doit-on douter de sa bonne foi ? Monsieur Beaudouin dénonce le « comportement électoraliste » de ses adversaires qui n’ont cité qu’une partie du texte de loi en question, omettant une phrase qu’il s’empresse de souligner pour se dédouaner : « La France a renoncé au châtiment suprême avec la loi du 9 octobre 1981. Cette évolution générale constitue une avancée pour l’homme qu’il n’est pas, aujourd’hui, question de remettre en cause ». Mais Monsieur Beaudouin « oublie » de citer la phrase qui suivait dans la proposition de loi, en parfaite contradiction avec celle qu’il rappelle : il y est dit que les pays occidentaux doivent bénéficier de cette arme qu’est la peine de mort…

Les citoyens de notre circonscription étaient en droit d’attendre de Monsieur Beaudouin qu’il dénonce sans concession le texte qu’il avait signé en 2004 et reconnaisse en toute franchise son erreur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *