Une quarantaine de personnes venues débattre samedi à Saint-Mandé

Samedi 10 mars, au café Le Valmy à la frontière nord de Saint-Mandé, Vincennois et Saint-Mandéens se sont réunis pour débattre autour du pacte présidentiel de Ségolène Royal.

De nombreux sujets ont été abordés, et d’abord les difficultés des femmes, premières touchées par le travail précaire et les temps partiels subis. La proposition de Ségolène Royal d’augmenter le nombre d’inspecteurs du travail pourra permettre d’assurer le respect du principe : à travail égal, salaire égal.

Deuxième grand thème abordé, les grands groupes, notamment dans la distribution, qui ont pour premier objectif la baisse des coûts de production. Une meilleure répartition entre rémunération du capital, rémunération du travail et investissement passera par une modulation de la fiscalité, qui doit être pensée au niveau européen. La nécessité d’une évaluation de l’aide publique aux entreprises a aussi été évoquée.

L’indignation de tous s’est ensuite exprimée devant la proposition de Nicolas Sarkozy de créer un ministère de l’identité nationale.  Une militante a évoqué ces Français arrêtés dans la rue à cause de la couleur de leur peau et, faute d’avoir emporté leur carte d’identité en descendant chercher une baguette, placés dans des centres de rétention. D’autres témoignages ont été aportés, montrant ce que serait la France de Sarkozy : une dame antillaise nous a dit avoir le sentiment de vivre dans une France raciste, une Française née en Algérie nous a  raconté les difficultés de son fils à être admis en classe préparatoire.

Cette discussion a conduit les participants à réfléchir sur les modalités de l’entrée de la France dans la mondialisation, mondialisation économique, mais aussi mondialisation humaine.

Les débats ont aussi porté sur l’éducation, sur les banlieues (scandale de l’absence de transports publics notamment), ou encore sur l’accusation d’assistanat souvent faite à la gauche. Loin des discours angéliques, le pacte de Ségolène Royal repose sur le donnant-donnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *