Européennes : il faut agir vite !

Les sondages annoncent aujourd’hui plus de 55 % d’abstention pour le 7 juin. C’est pourquoi Harlem Désir a été clair dans sa conférence de presse du 18 mai, en appelant ses concitoyens à un sursaut démocratique: « Le 7 juin, ni abstention, ni dispersion. (…) Mon premier message est contre l’abstention, près de six Français sur dix ne s’intéresseraient pas à cette élection.  C’est un grave danger pour la démocratie (…). Ne laissez pas la droite vous imposer son Europe”.

Jean-Christophe Cambadélis considère pour sa part que le scénario redouté par l’UMP est en train de se mettre en place: le PS ne s’effrite pas, le MoDem attire des déçus de la droite, le total gauche n’a jamais été si haut, et sur la droite de l’UMP se reconstitue une droite dure aux alentours de 10 %.

De fait, tandis que l’UMP semble avant tout intéressée par la préparation des régionales de 2010 en Ile-de-France, le PS présente un véritable projet de société au sein d’une Europe sociale. Il entend ainsi doter l’Europe d’un plan de relance de 100 milliards d’euros et créer 10 millions d’emplois verts (le programme des socialistes européens pour l’environnement est disponible sur le site du PSE, ainsi que sa campagne contre le changement climatique). H. Désir a insisté sur l’importance de proposer un bouclier social avec un salaire minimum dans chaque pays, des directives cadres contre les licenciements boursiers et pour les services publics, et enfin des règles strictes pour mettre fin aux dérives du capitalisme financier.

Le PS a en outre listé 15 propositions erronées du PPE, intéressantes dans la mesure où elles traduisent les stratégies de communication de la droite européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *