Des contraintes toujours plus lourdes pour les salariés

Le Parti socialiste apporte son entier soutien […] aux salariés et aux organisations syndicales des Galeries Lafayette et du Printemps.

De nombreux salariés des Galeries Lafayette et du Printemps, ainsi que les démonstrateurs qui en dépendent, sont en grève depuis le 17 octobre, pour la défense de leurs salaires et de leurs conditions de travail.

Ce mouvement fait suite à la décision de la direction des entreprises d’étendre considérablement les horaires décalés, le travail le dimanche et les jours fériés.

Le Parti socialiste dénonce ces décisions de la part d’entreprises qui font d’importants bénéfices et se montrent prêtes à imposer des contraintes toujours plus lourdes à leurs salariés, aux revenus pourtant modestes, pour améliorer leurs profits.

Il met directement en cause la responsabilité du gouvernement dans le développement de ce type de conflits.

Le récent discours de la droite sur le travail le dimanche et la politique de déréglementation systématique mise en œuvre ces derniers mois (remise en cause de la réduction du temps de travail sans augmentation de salaire, généralisation des forfaits jours et heures, atteintes aux repos compensateurs…) est une incitation explicite et constante à la remise en cause par les entreprises des garanties sociales de leurs salariés.

Communiqué d’Alain VIDALIES,
Secrétaire national aux Entreprises

——————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *