Le Parti socialiste réitère son refus du développement des cultures commerciales d’OGM

Le  Parti socialiste réitère son refus du développement des cultures commerciales d’OGM. Il s’oppose donc au projet de loi discuté à partir d’aujourd’hui au Sénat dès lors que la liberté de cultiver sans OGM n’est pas garantie. Alors que le Grenelle de l’environnement a révélé les grandes réticences des Français à admettre les cultures d’OGM, le gouvernement a choisi de céder aux pressions des grandes multinationales de biotechnologie.

Le Parti socialiste s’inquiète de l’abandon par le gouvernement du principe de précaution alors que les scientifiques restent très divisés sur l’apport des OGM à l’agriculture et leurs conséquences sur la santé, et l’environnement.

Tandis que le gouvernement dit vouloir conforter l’agriculture conventionnelle et développer l’agriculture biologique, les dernières études de l’INRA montrent en effet, que la coexistence des cultures avec et sans OGM est impossible, exposant que «pour les filières telles que l’agriculture biologique qui revendiquent une absence totale d’OGM dans leurs productions, la coexistence à l’échelle locale est (…) techniquement impossible dans la plupart des cas».

De plus, les socialistes regrettent que rien ne soit dit du renforcement – y compris financier – et de l’extension de tous les champs de la recherche publique, ni de l’indépendance et de la pluralité des recherches et expertises sur les OGM.

Communiqué du Bureau national

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *