Une inflation galopante

Nicolas Sarkozy avait déclaré, lors d’une conférence de presse de la campagne présidentielle : « L’euro doit être au service de la croissance et de l’emploi, et pas simplement de la lutte contre une inflation qui n’existe plus, pour une raison simple, c’est que la concurrence est telle, la mondialisation est telle, que la lutte contre l’inflation doit être moins grande, pour la raison simple que la concurrence fait baisser les prix. » Aujourd’hui, même les études de l’INSEE infirment ce jugement : un tel niveau d’inflation n’a pas été constaté depuis 16 ans. Au cours des douze derniers mois, les prix de l’alimentation et des produits frais ont bondi respectivement de 4,2% et 3,3%.

Les études réalisées à la demande des associations de consommateurs ou des distributeurs révèlent un niveau d’inflation encore plus net (+ 2,4% pour les produits alimentaires pour le seul mois de Janvier 2008) et en imputent la responsabilité à la faiblesse de la concurrence.

Le Parti socialiste demande donc au gouvernement de cesser de communiquer sur les prix et d’agir. Il renouvelle ses propositions visant : à permette une répercussion en faveur des consommateurs des marges obtenues par la grande distribution sur les producteurs, d’abaisser la TVA sur les produits de première nécessité, de réduire les taxes pesant sur les carburants.

Communiqué du Parti Socialiste

Propos de Martial :

Avec 5 % des majorations des petites « retraites » (et seulement sur les petites retraites) , avec 0,8 % d’augmentation des fonctionnaires (à venir), une inflation galopante, bref avec la baisse du pouvoir d’achat, on comprend facilement (enfin je crois) la baisse de consommation de -1,2 % en janvier et on s’explique mieux une croissance de seulement de 1,5 % contrairement au 2,5 % annoncé. Mais que fait notre gouvernement ! Je lis ce matin que la politique économique de ce gouvernement est jugée mauvaise par 58 % des français… 4 ans cela va être long pour revenir à une gouvernance intelligente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *